dégotter


dégotter

dégoter [ degɔte ] v. <conjug. : 1> VAR. dégotter
• déb. XVIIe « déplacer la pierre appelée go »; celt. gal « caillou » → galet
I V. tr. Fam.
1(XVIIIe) Vx Déposséder (qqn) d'un poste, renvoyer. fam. dégommer.
2Mod. découvrir, trouver. Impossible de le dégoter nulle part. Où avez-vous dégoté ce bouquin ?
II V. intr. Pop. et vieilli Avoir tel air, telle allure. Elle dégote bien, mal. marquer. Absolt « Il dégote, Crouïa-Bey... ah ! qu'il est beau » (Queneau). dégager.

dégoter ou dégotter verbe transitif (peut-être angevin got, trou pour la balle dans un jeu, ou ancien français cote, niche) Familier. Trouver, apercevoir quelque chose, quelqu'un par chance, après quelque difficulté ; dénicher : Dégoter un objet rare.

dégotter
v. tr. (Acadie) Retirer l'hameçon de l'estomac (d'une morue).
————————
dégot(t)er
v. tr. Fam. Trouver, obtenir. Il a dégoté une bonne place.
|| Découvrir. J'ai dégoté un bon petit restaurant.

⇒DÉGOT(T)ER, (DÉGOTER, DÉGOTTER)verbe.
Pop. et fam.
A.— Emploi trans. Atteindre quelqu'un ou quelque chose.
1. [L'idée dominante implique une action violente de nature physique ou morale]
a) Abattre.
[Le compl. désigne un nom de chose] Abattre avec un projectile, faire tomber. [Il] chargeait une carabine et dégotait une pomme placée sur la tête d'un de ses enfants (RICHEPIN, Truandailles, 1891, p. 48). Alors pour passer le temps, nous avons dégoté des lampions à coups de cailloux. Moi j'en a (sic) tombé neuf (MUSETTE, Cagayous partout, 1905, p. 80).
Spéc., JEUX. Faire tomber ou déplacer, grâce à une pierre (une bille, un palet, un objet servant de but ou de cible). Dégoter la bille de l'adversaire (ROB.).
[Le compl. désigne un animal] Tuer (un animal). Synon. fam. descendre. Apporte ton fusil, nous allons dégoter quéque lapin dans les berges (MAUPASS., Contes et nouv., t. 2, Âne, 1883, p. 373). Vous avez vu les chats-huants? Hein, si on avait un fusil, comme on les dégoterait! (MOSELLY, Terres lorr., 1907, p. 123).
b) Au fig. Faire tomber de son rang.
Vieilli. [Le compl. désigne une pers.] Retirer à quelqu'un son poste ou son rang. Synon. dégommer.
♦ Au part. passé adjectivé. Berthelot, le ministre « dégoté », a, dans les paroles et le ton, une acidité tout à fait amusante (GONCOURT, Journal, 1887, p. 685) :
1. Pauvre ouvrier en redingote,
Que l'État traite en vrai bourreau,
Pour ne pas que l'on te dégote,
Trime pour ton chef de bureau.
J. Jouy ds FRANCE 1907.
Usuel. Surpasser.
♦ [Le compl. désigne une pers.] Je ne réussirai ni en géographie, ni en allemand, ni en physique et chimie, où les plus forts sont deux ou trois types nuls pour le reste et qui ne font que ça. Impossible de les dégoter (RENARD, Poil Carotte, 1894, p. 156). Mais à toi le pompon. Tu les dégotes tous [les menteurs] (ARNOUX, Visite Mathus., 1961, p. 110) :
2. Il [mon fils] écrit comme il parle... Quel style! comme c'est fignolé! ... Tu n'es pas sans avoir entendu parler de madame Sévigné... Eh bien, franchement, ça la dégotte...
E. LABICHE, Deux papas très bien, 1845, 1, p. 382.
♦ [Le suj. et le compl. désignent une chose] C'est égal, dis donc, c'est cela qui dégotte toutes les morales connues (LEMAITRE, Contemp., 1885, p. 320). Les supplices auraient une qualité de férocité dégotant ceux de la Chine (GONCOURT, Journal, 1895, p. 868).
2. P. ext.
a) Obtenir (dans une lutte, par un effort). Ci-joint une demi-douzaine de billets de la Loterie Nationale de l'Exposition (...). Françoise s'est donné une peine de chien pour te les dégotter (La Petite lune, 1878-79, n° 21, p. 2). Ell' a dégoté une médaille [de marchande des quatre saisons] à la Préfectance (MÉTÉNIER, Lutte pour amour, 1891, p. 120).
En partic. Voler. Elle est spécialisée dans les portefeuilles du pantalon, les plus difficiles à dégoter (L. DAUDET, Phryné, 1937, p. 107).
b) Rencontrer.
Pop. [L'idée dominante est celle de voir à la dérobée, par chance ou à la suite d'une recherche difficile] Synon. apercevoir, regarder (qqn, qqc.). Ah là là, cria Croquebol, mince de péniche! Dégote ça! (COURTELINE, Train 8 h 47, 1888, 2e part., 1, p. 92). Chaque coup que j'dégote c'salaud-là, ça m'fout les nerfs en p'lote, j'voix rouge (BRUANT 1901).
Usuel. [L'idée dominante est de trouver par chance, par une recherche difficile] Synon. découvrir, dénicher. Ils peuvent dégotter le cadavre à l'hôtel (MALRAUX, Cond. hum., 1933, p. 191). Des livres que l'inlassable chercheur savait dégotter sur les quais (CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p. 315). Où qu'il avait été dégoter cette passion, ça je vous le demande (QUENEAU, Zazie, 1959, p. 46) :
3. — Bande de vaches! Je vous dégotte de quoi boire et il ne reste pas un pote pour me donner un coup de main! Vous pourrez toujours vous brosser...
CENDRARS, La Main coupée, 1946, p. 89.
B.— Emploi intrans. Se laisser voir, faire impression.
1. [Avec un adv. qualificatif]
Dégoter bien. Avoir belle tournure. Il en a une touche, hein, il dégotte bien, c'est le dentiste de Balbec (PROUST, J. filles en fleurs, 1918, p. 882).
Arg. Dégoter mal. ,,Avoir une mauvaise tenue`` (DAUZAT, Arg. guerre, 1918, p. 257).
Rem. On rencontre dans le même sens un emploi trans. avec compl. d'obj. interne. As-tu vu le quart-d'œil avec sa sous-ventrière, y la dégotte mal? (VIRMAITRE, Dict. arg. fin-de-s., 1894, p. 277).
Emploi exclam. Tu n'as pas vu notre fameux Saint-Loup, ce qu'il dégotte avec son nouveau phalzard! (PROUST, Guermantes 1, 1920, p. 138).
2. Emploi abs. Même sens. Vous verrez si je dégote dans ma chanson de Paris la Nuit! (COLETTE, Vagab., 1910, p. 126) :
4. Il dégote, Crouïa-Bey. Il a des yeux de braise, un front de penseur, des mains de pianiste (...) ah! qu'il est beau.
QUENEAU, Pierrot, mon ami, 1942, p. 35.
Prononc. et Orth. :[], (je) dégo(t)te []. Ds Ac. 1798 et 1835 s.v. dégoter. La var. avec 2 t est donnée en plus de l'orth. avec 1 t ds Lar. 19e-Lar. Lang. fr., GUÉRIN 1892, ROB., DUB. et QUILLET 1965. Pour DUPRÉ 1972, p. 628, cette graph. est également acceptable. Étymol. et Hist. 1. 1694 terme de jeu « pousser sa balle vers le but » (MÉN., s.v. galet : On a dit dégoter, pour dire commencer à pousser cette balle dont il vient d'être parlé. Et dans notre province d'Anjou, quand celui qui la pousse, est sur le point de la pousser, il crie aux autres joueurs, Dégot s'en va); 2. 1740 « déplacer » ([DESFONTAINES et GRANET], Observations sur les écrits modernes, XXI, p. 126 d'apr. Trév. 1752); d'où 1757 « chasser d'un poste » (D'ARGENSON, Mém. ds DELB. Rec. d'apr. DG); 3. 1846 « découvrir, trouver » (Glossaire argotique d'apr. SAIN. Lang. par., p. 63). Orig. obsc. (cf. FEW t. 21, 1, p. 328 b et t. 23, p. 163 b) peut-être à rapprocher de l'angevin got « trou pour la balle, dans un jeu » (VERR.-ON.). Le rattachement à gal, gau « caillou » (v. galet) proposé par MÉN., loc. cit. fait difficulté du point de vue phonét.; v. aussi SAIN. Lang. par., pp. 61-64. Fréq. abs. littér. Dégoter : 37. Bbg. ARVEILLER (R.). R. Ling. rom. 1971, t. 35, n° 137/138, p. 218. — GOHIN 1903, p. 349. — SAIN. Lang. par. 1920, pp. 61-64, 286, 386, 477.

dégoter ou dégotter [degɔte] v.
ÉTYM. Déb. XVIIe; « déplacer la pierre appelée go »; celtique gal « caillou »; → Galet.
———
I V. tr.
1 Jeux. Vx. Déplacer l'objet qui sert de but à l'aide d'une balle, d'un palet. || Dégoter la bille de l'adversaire.
2 (1579). Fam. et vx. Déposséder (qqn) du poste qu'il occupe. Chasser, renvoyer, supplanter; et fam., dégommer, vider. || Il a dégoté son chef de service. || Être dégoté par quelqu'un.
1 J'ai peur que M. le duc de Praslin n'aime pas mon impératrice de Russie; j'ai peur qu'on ne la dégote (…)
Voltaire, Lettre à d'Argental, 13 août 1763.
Fam. et vieilli. Dépasser, surclasser. || Il a dégoté tous ses concurrents.
3 Mod. et fam. Découvrir, trouver. || Impossible de le dégoter nulle part. || Où avez-vous dégoté ce bouquin ?
2 — J'sais y tâter, déclarait-il, et c'est bien rare si je ne dégote pas la combine.
Francis Carco, Jésus-la-Caille, II, VIII, p. 134.
———
II V. intr. Fam. ou pop. Avoir tel air, telle allure. || Elle dégotte bien, mal. Marquer.
3 Ce ne sont pas des gens très chics, me dit Albertine en ricanant d'un air de mépris. Le petit vieux, teint, qui a des gants jaunes, il en a une touche, hein, il dégotte bien (…)
Proust, À l'ombre des jeunes filles en fleurs, Folio, p. 547.
Absolt. Avoir bon air, faire impression.
4 Il dégote, Crouïa-Bey. Il a des yeux de braise, un front de penseur, des mains de pianiste, une taille de guêpe, une barbe de sapeur, des lèvres de corail, un thorax de taureau, ah ! qu'il est beau ! ah ! qu'il est beau !
Il a pas mal tapé dans l'œil à Léonie.
R. Queneau, Pierrot mon ami, p. 31.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • dégotter — vt Trouver, rencontrer. • Pas facile de vous dégotter dans un foutoir pareil! Y a que des couloirs, chez vous. • Elle pouvait tout, changer de voiture à volonté, dégoter une maison perdue quelque part …   Le petit dico du grand français familier

  • dégoter — [ degɔte ] v. <conjug. : 1> VAR. dégotter • déb. XVIIe « déplacer la pierre appelée go »; celt. gal « caillou » → galet I ♦ V. tr. Fam. 1 ♦ (XVIIIe) Vx …   Encyclopédie Universelle

  • dégoter — (dé go té) v. a.    Terme très familier. 1°   Faire tomber avec une pierre, une balle, une bille, etc. un objet placé comme but. Voyez cette bouteille placée sur un piquet, je vais la dégoter. 2°   Fig. Déposséder quelqu un de son poste, de son… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • El Mariachi — Données clés Réalisation Robert Rodriguez Scénario Robert Rodriguez Acteurs principaux Carlos Gallardo Consuelo Gómez Peter Marquardt Reinol Martínez Sociétés de production Columbia Pictures Corporation Los Hooligans …   Wikipédia en Français

  • Mona Lisa (film) — Mona Lisa (film, 1986) Pour les articles homonymes, voir Mona Lisa. Mona Lisa Titre original Mona Lisa Réalisation Neil Jordan Acteurs principaux Bob Hoskins Cathy Tyson Michae …   Wikipédia en Français

  • Mona Lisa (film, 1986) — Pour les articles homonymes, voir Mona Lisa. Mona Lisa Données clés Réalisation Neil Jordan Scénario Neil Jordan David Leland Acteurs principaux …   Wikipédia en Français

  • MAIN — La main, organe de préhension et récepteur sensitif important, est l’apanage des Primates et de l’homme. En vérité, la main humaine possède une signification particulière, car elle se trouve à l’extrémité du membre supérieur qui est libéré des… …   Encyclopédie Universelle

  • inlassable — [ ɛ̃lasabl ] adj. • 1888; h. 1624; de 1. in et lasser ♦ Qui ne se lasse pas. ⇒ infatigable, patient. Un chercheur inlassable. « dans une attitude d inlassable patience professionnelle » (Martin du Gard). ● inlassable adjectif Qui ne se lasse pas… …   Encyclopédie Universelle

  • mariolle — [ marjɔl ] adj. et n. • 1878; mariol 1726; « filou » 1578; it. mariolo, de Maria « Marie », la Vierge ♦ Fam. Malin. C est un mariolle. Faire le mariolle, le malin, l intéressant; prendre des risques par vantardise. Fais pas le mariolle ! ⇒ idiot …   Encyclopédie Universelle

  • mariol — ● mariol ou mariole ou mariolle nom et adjectif (italien mariuolo, filou) Populaire et vieux. Individu malin, roublard. ● mariol ou mariole ou mariolle (difficultés) nom et adjectif (italien mariuolo, filou) Orthographe Les t …   Encyclopédie Universelle